Tanger rencontre des cultures

On ne se mêle pas de ce qui ne nous regarde pas. Loin de là. L'info Driss Lachguar reçoit Nabil Chaath. Au cours de cette Post Scriptum Millésimes. Si chaque pays, chaque peuple le célèbre à sa manière, chacun a ses Horizons Edmond Amran El Maleh. Portrait Le chef Bruno et le "pouvoir des pâtes" pour nourrir les enfants pauvres. Beaucoup de gens veulent aider, mais ne savent pas comment. Commencez tranquillement avec un petit truc. Dites bonjour, préparez une assiette pour une personne, puis dix, quinze, Mots Croisés.

C'est donc dans les souks des médinas qu'il faut aller voir ces artisans artistes au travail. Les corps d'artisans les plus estimés se trouvent au centre de la médina, leurs confrères se regroupant autour d'eux par spécialité. Mettant à mal cet ancestral commerce, textile, chaussures et ustensiles européens arrivent aujourd'hui sur le marché, plus performants, plus pratiques, plus solides et parfois moins chers que les produits locaux.

Dans les nombreux centres d'apprentissage fondés par le gouvernement, des spécialistes sont chargés de la formation des artisans. On tente d'introduire des techniques modernes dans la fastidieuse chaîne de fabrication, pour optimiser le rendement et obtenir une production de meilleure qualité. Chargé de veiller à la bonne marche des activités, il intervient surtout pour régler les conflits. Nul n'accède rapidement au statut d'artisan patron. Le jeune apprenti franchit peu à peu toutes les étapes nécessaires à la maîtrise de son art - ce qui lui demande des années - et, une fois initié, il lui faut l'accord de son patron pour s'installer à son compte.

L'islam interdisant la représentation humaine, seuls les motifs abstraits ou végétaux ornent les textiles, les céramiques, etc. Pour décorer leurs pièces, les artisans puisent dans le fonds religieux et s'inspirent des motifs tribaux traditionnels, ce qui explique l'abondance de dessins géométriques. Les bijoux ont toujours fasciné les femmes marocaines, comme les voyageurs de passage. Pour pouvoir acheter intelligemment, une première distinction est à faire: Les fibules et les bracelets berbères sont encore en majorité fabriqués en argent et incrustés d'émail de couleur chaque région possédant ses couleurs, un peu à la façon d'un blason.

Les colliers sont souvent ornés de jade ou d'ambre. En général, les plus beaux bijoux en or se trouvent à Fès, ou bien à Essaouira, où ont émigré certains artisans fassis au XIX e siècle. L'argent est une spécialité du sud marocain, de Taroudant, et surtout de Tiznit. Mais vous pouvez trouver de très belles pièces à Tanger. Quelques objets: On le trouve dans le pays glaoua, dans le Moyen Atlas. Le taj est porté par la mariée. C'est une sorte de paravent miniature aux portes articulées par des charnières. Il est en or et se porte sur la tête, élément central du costume de mariage.

Les fibules servent à fixer les vêtements au niveau des épaules. Elles sont en argent et se portent par deux, reliées par une chaîne. Tétouan produit des objets en bois peint, très représentatifs de la région. Les meubles sont peints de couleurs assez vives et décorés de fleurs et autres motifs typiques. En général, les essences les plus travaillées sont le cèdre, le thuya et le citronnier. Les artisans les transforment en vases, guéridons, plateaux, magnifiques portes, etc. Les échoppes spécialisées regorgent de trésors de marqueterie et d'ébénisterie, dont meubles ou objets décoratifs, souvent incrustés de lamelles de différentes essences.

Le cèdre, qui a servi à la construction des plus beaux palais du royaume et que l'on trouve dans le Moyen Atlas, est encore utilisé, mais c'est le thuya qui est l'arbre roi pour les petits objets comme les statues ou les boîtes à bijoux. Il ne se trouve que dans la région d'Essaouira, où le bois a pris une valeur de métal précieux et où les marchands sont de véritables antiquaires.

Le marchandage y est très difficile. Le travail du bois concerne plusieurs sortes d'artisans. Le menuisier fabrique les meubles et les objets nécessaires à la vie de tous les jours, que le sculpteur embellit parfois. A cet effet, il trace les motifs au crayon, en s'aidant de poncifs, avant de les sculpter au ciseau et à la gouge. Le tourneur est un menuisier spécialisé à qui l'on doit, entre autres, les flacons de khôl, des pièces de jeux d'échecs et parfois de plus gros objets, tournés d'une seule pièce, comme des pieds de guéridons. Marqueteurs et ébénistes, les plus nobles représentants de l'artisanat du bois, réalisent les pièces les plus ouvragées.

Mais le travail du bois est également populaire: Le boisselier équipe les ménagères et d'autres artisans des indispensables outils comme les tamis, peigne à carder la laine, etc. C'est essentiellement une activité de femmes. Très tôt, les petites filles apprennent à broder nappes, vêtements, coussins, mouchoirs, et quelquefois les babouches. Les plus belles broderies proviennent de Fès, mais bien d'autres régions y excellent également.

Travaillant à domicile, les brodeuses ne sont pas regroupées en corporation et il n'existe pas de souk consacré spécifiquement à la broderie. Les matériaux utilisés vont du synthétique au lin, sans oublier la soie rare et le coton. A Chefchaouen, on confectionne des couvertures et des dessus de lit traditionnels en laine tissée aux couleurs très vives. Cet artisanat est très développé au Maroc, notamment à Fès, qui fournit près de la moitié du cuir du pays, mais aussi à Marrakech ou encore à Tétouan.

Les artisans du cuir arrivent en seconde position derrière les tisseuses de tapis et les artisans du textile par leur nombre, et le cuir est la première source artisanale d'exportation au Maroc. Du tannage au produit fini, cette activité concerne trois corps de métier: L'apparition de l'industrie du cuir n'a pas mis fin au tannage traditionnel. Chaque région possède sa spécialité: Parmi les articles en cuir fabriqués au Maroc, nombre d'entre eux, comme les portefeuilles ou les ceintures, sont destinés aux touristes. Les articles en cuir les plus authentiques sont sans conteste les babouches, pantoufles utilisées par les hommes et les femmes.

En général, celles des hommes sont de couleur unie et celles des femmes sont brodées. A chaque article correspond une petite stratégie du marchand, et ce n'est que de bonne guerre! Ainsi, au moindre pouf que vous regarderez, on vous affirmera qu'il s'agit de cuir de chameau, animal roi du Sud marocain.

Sachez toutefois que le cuir de chameau est très épais et cher, et qu'il est difficile à travailler. Dans la plupart des cas, il s'agit de peau de chèvre ou de mouton, qui fournissent d'ailleurs des cuirs d'excellente qualité.

Rencontre à Tanger sur le développement de la culture de consommation

L'origine de la poterie au Maroc semble remonter au IX e siècle, époque où les musulmans émigrés d'Andalousie introduisirent cet artisanat à Fès. La poterie est en général faite par les femmes, pour un usage domestique, alors que les hommes se consacrent à la faïence, dans le but de la commercialiser.

La faïence se différencie de la poterie par les émaux qui la décorent, et qui se solidifient au cours d'une seconde cuisson au four. La visite d'un atelier de poterie est généralement passionnante, et se fera idéalement à Safi ou dans la banlieue de Fès. Vous y découvrirez comment le potier creuse et élève la paroi d'argile à la main, alors que son pied entraîne le tour d'un mouvement circulaire uniforme.

Les potiers laissent ensuite les pots sécher au soleil avant de les chauffer au four pour les rendre plus solides. La poterie traditionnelle plats, jarres, écuelles Aussi les artisans se sont-ils tournés vers la création d'objets décoratifs pour les touristes. Différents selon les régions, les motifs colorés de certaines pièces contrastent avec la sobriété des autres. Dans les souks, les échoppes de poteries multicolores sont autant de véritables tableaux.


  • huile capote electrique escort?
  • rencontre du 4eme type alaska!
  • Festival Tanger, Rencontre des Cultures - du 01 Au 05 Juillet @ Ville de Tanger - HIT RADIO.

La poterie est décorée différemment selon les régions. On peut recenser trois centres de poterie, qui sont en fait les trois écoles de la poterie citadine. Celle que vous trouverez en général dans les souks des grandes villes est celle de Safi, et se distingue par ses couleurs vives et ses motifs contemporains lune jaune sur fond bleu, poissons , peints par les mains expertes des artisans. A Salé, qui fait face à Rabat, de l'autre côté de l'oued Bou Regreg, la poterie est plus sobre et les tons plus neutres.

Mais la céramique la plus renommée, à juste titre, est celle de Fès, et c'est celle qui offre les meilleures garanties de qualité et de solidité. On y trouvera le plus souvent du bleu, provenant d'un oxyde de cobalt, sur fond blanc, à base d'oxyde de plomb et d'étain. Pour les autres couleurs, le vert est obtenu grâce à l'oxyde de cuivre, et le jaune provient de l'oxyde de fer hydraté. Le marchand vous proposera peut-être de grimper sur un plat retourné pour tester sa solidité, ce qui est impensable dans les autres villes. Cependant, la céramique de Fès est également sensiblement plus chère que les autres.

Dans les campagnes, la poterie est des plus simples et, sans émail, elle garde la couleur de la terre cuite. Vous pourrez observer la fabrication de ce type de poterie à Tamegroute, à 10 km au sud de Zagora. Le tajine slaoui, précieux outil sans lequel la cuisine marocaine ne serait pas ce qu'elle est, trouve ici sa place dans chaque maison.

Ce plat creux, à bord évasé, fabriqué en épaisse argile brune et indissociable de son couvercle en forme de chapeau pointu, sert à la cuisson du plat du même nom. Au contact de cet ustensile en terre, les aliments, longuement mijotés, acquièrent une saveur unique. Les tam-tams, tendus d'une peau de chèvre, des musiciens berbères sont également fabriqués par les potiers.

Toute visite de souk digne de ce nom se termine invariablement par une âpre discussion chez un marchand de tapis, autour d'un thé à la menthe. Tout décoratif qu'il soit, le tapis a toujours été un objet utilitaire constitutif de tout foyer marocain, et c'est l'intérêt des touristes pour ce produit qui en a entraîné la fabrication professionnelle, à des fins commerciales.

Dans les montagnes, les jeunes femmes tissent encore des tapis qu'elles apporteront en dot à leur futur mari. Les tapis de Taza, noirs sur fond blanc, ont deux lanières sur le côté, et les femmes les utilisent ainsi comme capes, contre les rigueurs de l'hiver. La fabrication de tapis est l'activité artisanale qui, avec celle du textile, emploie le personnel le plus nombreux.

Tanger rencontre gay Rencontre Seniors Toulouse Tanger Rencontre Des Cultures

Les femmes tissent, les hommes vendent. Dans tous les villages et dans la plupart des villes du Maroc, les métiers à tisser sont semblables: La réalisation d'un noeud est assez aisée en elle-même, mais la vitesse et la dextérité des femmes qui les enchaînent machinalement est impressionnante. On estime qu'une ouvrière talentueuse peut réaliser jusqu'à 10 noeuds par jour.

Guide de TANGER : Arts et culture

Une belle pièce demande plusieurs mois de travail. Il est souvent possible de visiter les fabriques, ce qui est fort intéressant. La laine est la principale matière utilisée, avec le coton qui constitue quelquefois la trame, mais le poil de chèvre et de dromadaire peut également entrer dans la fabrication d'un tapis. La qualité est fonction du nombre de noeuds tissés au mètre carré et de la qualité de la laine utilisée. Les teintures chimiques, pas toujours bonnes, s'imposent désormais de plus en plus souvent.

Il est cependant possible de trouver des tapis de laine teints à la main, avec du sulfate de fer, des feuilles d'amandier, de l'urine de vache et bien d'autres teintures naturelles. Les tapis décorés selon la tradition présentent des motifs floraux ou géométriques, les autres, aux motifs figuratifs, sont d'inspiration contemporaine.

Ainsi, si vous voyez un tapis décoré de dromadaires, vous saurez qu'il n'a pas été fabriqué par des hommes bleus, il y a quelques centaines d'années Pour les achats, les services du ministère de l'Artisanat appliquent des classifications standard, et chaque tapis vendu doit comporter une étiquette au verso.

On y trouve le lieu de la provenance, la qualité de la laine ordinaire, moyenne, supérieure, extra-supérieure et un numéro d'enregistrement, lorsque tout est en règle. De plus, des grilles de tarifs sont fonction de la taille, du style, du nombre de noeuds au mètre carré et de la matière utilisée. S'il s'avère que vous vous êtes fait avoir, et avez par exemple payé fort cher un tapis prétendu vieux de deux siècles, alors qu'il n'a pas vingt ans, vous pouvez déposer une plainte à l'office de tourisme, et le marchand en question sera obligé de vous rembourser sur-le-champ.

Ce qui fait vraiment la valeur d'un tapis marocain est avant tout sa solidité et sa capacité à affronter le nombre des années. C'est pourquoi les teintures chimiques sont moins chères, car le tapis sera bon à jeter au premier lavage, alors qu'un tapis en laine déjà vieux de vingt ans pourra certainement encore durer autant. Parmi les petits trucs qui permettent au néophyte de distinguer la laine véritable du coton, il y a le test du brin de laine qui dépasse du tapis et que l'on brûle: Les tapis que vous trouverez à Tanger ne sont pas fabriqués dans la région.

Guide de TANGER

Ils viendront sans doute de l'une des zones ci-après:. Les tapis de la région de Chichaoua, à une soixantaine de kilomètres sur la route d'Essaouira, sont ornés de motifs stylisés représentant surtout des animaux ou des figures géométriques. Le plus souvent, ils sont tissés sur des fonds rouges. Les tapis du Moyen Atlas sont parmi les plus prisés au Maroc. Provenant de la région des tribus Zemmour fond rouge et dessins noirs , de Meknès fond de couleur ou de Taza fond blanc , ils sont solides et résistent étonnamment au temps.

Les tapis berbères du Haut Atlas sont plus frustes, plus petits et moins épais. Ils trouvent principalement leur emploi dans les chambres, où ils isolent le sol, ou chez les chameliers de la région de Ouarzazate. Ces tapis sont ornés de couleurs et de motifs propres à chacune des tribus qui les fabrique.

Les tapis de Rabat, enfin, sont les plus anciens, les plus fins et les plus réputés. Leur style est influencé par les tapisseries du Proche-Orient, d'où leur dominante de couleurs rouge et orange, mais aussi jaune, bleu, vert, noir et blanc. Leurs motifs, à thèmes floraux, réunissent arabesques et médaillons centraux. Les kilims sont des tapis tissés, beaucoup plus chargés de motifs que les tapis noués. Leur finesse les rendant très fragiles, ils font de magnifiques couvre-lits ou tentures.

Institut français du Maroc

C'est un artisanat très populaire. En effet, quelle famille ne possède pas sa corbeille à pain à chapeau pointu? On en trouve donc de très belles dans les souks. Les vanniers fabriquent des objets usuels à partir de jonc, d'alfa, de roseau et de raphia. Certains articles sont encombrants et difficiles à rapporter chez soi, mais vous pouvez toujours craquer pour un panier que vous utiliserez comme bagage à main dans l'avion! Il existe de jolies boîtes, ainsi que des corbeilles de taille raisonnable, peu chères. Le cinéma marocain, boosté par la volonté gouvernementale de donner une image fidèle du Maroc à l'étranger, sort de l'ombre.

Le Sud du Maroc, dans la région de Ouarzazate, accueille de nombreuses équipes de tournages internationaux. Des studios et une école de cinéma y ont été créés. Aujourd'hui, Tanger tente de suivre la même voie et use de son charme mythique pour attirer de grands réalisateurs. Tanger possède ce dont beaucoup de cinéastes et d'artistes recherchent. Beaucoup d'entre eux disent d'ailleurs que la ville les inspire. André Téchiné, par exemple, vient régulièrement à Tanger et y a réalisé certains de ses principaux films Loin , Le Café de la plage coécrit avec Benoît Graffin, etc. A ces productions européennes, viennent de temps en temps s'ajouter des blockbusters américains comme le tournage du troisième volet de Bourne Identity , avec Matt Damon.

Côté production nationale, une nouvelle génération de réalisateurs marocains s'affranchit d'une culture parfois trop pesante, comme Nabil Ayouch, réalisateur dont le film Ali Zaoua a été récompensé à plusieurs reprises. De nombreux autres jeunes réalisateurs comme la talentueuse Narjiss Nejjar avec son film Les Yeux secs , sorti en mai et suivi de Wake up Morocco sorti en , ou bien encore Leila Marakchi, avec son film Marock, ont fait changer la tendance et osent parler de sujets encore tabous aujourd'hui dans la société marocaine: La censure devient moins systématique grâce à l'implication de grandes maisons de production étrangères, notamment françaises, qui financent en partie ces films.

Malheureusement, une fois les films tournés, les salles locales ne se prêtent pas à les accueillir comme il se doit. Les salles restent peu nombreuses et surtout peu fréquentées, tant à cause du piratage que de la réputation des salles de cinéma qui n'est pas très bonne.

Depuis quelques années, Tanger accueille cependant le festival du court-métrage méditerranéen de Tanger et la Cinémathèque RIF redonne peu à peu vie au 7 e art, preuve d'une réelle volonté de faire bouger la vie culturelle de la région. Si durant la première moitié du XX e siècle, Tanger fut un lieu de bouillonnement culturel intense, depuis la ville s'est clairement alanguie. Mais un groupe d'artistes est bien décidé à rallumer la flamme! Menés par Yto Barrada, ils ont créé en la cinémathèque de Tanger, un établissement qu'ils envisagent comme un véritable lieu de vie et d'émulation culturelle.

Le public y découvre des films éloignés des circuits de distribution classiques: Des tables rondes avec les réalisateurs sont régulièrement organisées, ainsi que des ateliers de cinéma. La Cinémathèque est avant tout un lieu de rencontres et d'ouverture à la culture. Les tables rondes sont faites pour initier, parler aux jeunes et aux moins jeunes du cinéma marocain et international.

Rencontre avec l Ecrivain Paul Bowles , durant sa vie au Maroc (1993 )

Aujourd'hui, la Cinémathèque, qui est tenue par des acteurs professionnels et passionnés, est une fenêtre ouverte sur le monde et elle ne serait pas grand-chose sans toute l'équipe qui veille à redonner à Tanger ce ton particulier qui lui va si bien. Smihi Moumen , Caftan d'amour constellé de passion marocain , Bertolucci Bernardo , Un thé au Sahara américain, britannique , Hamra Mohammed , Aller-retour, avec Lino Capolicchio, belge , La danse, qui est le principal ingrédient de la fête, est souvent considérée comme l'expression d'une prière: Pour les Berbères, on l'a dit, danse et chant sont inséparables.

D'une manière générale, la danse n'est pas un spectacle mais un rite auquel on participe. Des lycéens marocains participent à un Garde à vue prolongée pour Carlos Ghosn. Mawazine La scène du Bouregreg vibrera Prague abritera le 6e WFC en Omar Hilale élu président du Conseil Le Salon "ImmoGallery" ouvre ses portes à Les prévisions météo du vendredi 12 avril. Un train déraille et défonce une Infinix monte en puissance et lance le S4.


http://cpanel.builttospill.reclaim.hosting/sos-students-of-sherlock-short.php admin